femme bureau réussite validation

Validation - Le jury VAE évalue vos compétences

La validation constitue l’étape indispensable, obligatoire au cours de laquelle un jury composé de professionnels et de formateurs vont apprécier vos compétences.

Objectifs :

  • En situation professionnelle : démontrez, en résolvant la situation professionnelle de façon conforme et efficace, la réalité de vos compétences ;
  • En situation d’entretien avec le jury : expliquez, argumentez votre expérience et en quoi elle a réellement développé les compétences requises pour l’obtention de tout ou partie du diplôme.

La validation s'effectue soit au travers de l’étude de votre dossier de validation soit au travers l'observation de votre mise en situation professionnelle. Vous serez convoqués à un entretien pour compléter leur évaluation.

L’accès au jury est gratuit ou payant selon les cas mais il existe des moyens de le faire financer.

En moyenne chaque année en Auvergne-Rhône-Alpes :
- 3 700 personnes sont diplômées par la VAE, 1 700 autres valident partiellement avec l'objectif d'obtenir le diplôme en totalité à l'issue d'un parcours complémentaire ;
- 60% de validations totales parmi les dossiers examinés en jury.

Comment est constitué le jury ?

Le jury est composé de représentants qualifiés de la profession que vous visez, d’enseignants ou de formateurs. Il se prononce aux vues des éléments contenus dans le dossier de validation, ou des résultats d'une mise en situation professionnelle réelle ou reconstituée et souvent à l'issue d'un entretien.

L’entretien est destiné à compléter et expliciter les informations contenues dans le dossier (ou observées en situation) et à vérifier leur authenticité. C'est un moyen de mieux comprendre comment le travail réalisé a réellement développé chez vous les compétences requises.

Les sessions sont définies et organisées par votre organisme certificateur.

Le résultat de votre évaluation

L’entretien permet au jury de disposer de compléments d’informations (en plus de votre dossier). À vous de défendre votre dossier !

Aux vues des résultats de l’évaluation, le jury délibère et se prononce sur l'étendue de la validation :

  • Validation totale : vous êtes diplômé(e) ;
  • Validation partielle : une partie seulement de la certification est validée quand le jury estime que votre expérience témoigne partiellement des compétences requises pour le diplôme. Il peut alors vous préconiser un complément d'expérience ou de suivre une formation ;
  • Aucune validation : quand le jury estime que votre expérience ne recouvre pas les attendus de la certification, vous n'obtenez aucune validation. Faites un point sur votre orientation avec votre conseiller en évolution professionnelle. Vous pouvez également bénéficier d'une aide pour réorienter votre projet professionnel.

La décision du jury est notifiée au candidat par l’organisme certificateur.
Vous recevez alors une attestation de compétences ainsi qu'un livret de certification.

Depuis 2017, les parties de certification obtenues (blocs de compétences) de manière définitive font l’objet d’attestations de compétences ou d’un livret de certification, remis au candidat.

Parcours complémentaire

Le parcours complémentaire est envisagé dès lors que le jury n'a pu entièrement vous délivrer le diplôme visé.

Vous êtes titulaire d'un ou plusieurs blocs de compétences constitutifs de la certification que vous visez.

Il s’agit maintenant de définir et mettre en œuvre le parcours qui vous permettra d’obtenir l'ensemble de votre certification professionnelle.

Tout au long de ce parcours vous pouvez bénéficier de l’appui de votre conseiller en évolution professionnelle (CEP) et/ou du valideur.

Vous avez alors 2 possibilités de valider les unités manquantes :

  • Par la voie de la VAE : vous aurez au préalable retravaillé votre dossier de validation ou l’aurez enrichi à l’issue d’une nouvelle expérience. Vous présenterez alors à nouveau votre dossier à une session de jury ;
  • Par la voie de la formation : vous suivez une formation en lien avec les unités manquantes.

Sollicitez l’aide et les conseils de l’organisme valideur concerné pour mettre en œuvre votre parcours complémentaire ou contactez votre conseiller CEP car cette étape de votre parcours exige aussi d’étudier les financements possibles.