département du cantal

Portrait départemental : Le Cantal

Territoire rural et de moyenne montagne, le Cantal est le département le moins peuplé d'Auvergne-Rhône-Alpes. 90% de son territoire est consacré à l'agriculture et le taux de chômage est le plus faible de la région.

Territoire rural et de moyenne montagne, le Cantal est le département le moins peuplé d'Auvergne-Rhône-Alpes. Son tissu économique est marqué par l’agriculture.

Publication : Avril 2020

Un recul démographique principalement dû au vieillissement de la population

Territoire rural, le Cantal est le département où la densité de population est la plus faible d’Auvergne-Rhône-Alpes. Faiblement peuplé, le département perd chaque année des habitants. Le déficit de naissances sur les décès, en lien avec le vieillissement de la population, explique ce déclin démographique. Les personnes âgées de 65 ans et plus sont 1,4 fois plus nombreuses que celles âgées de moins de 20 ans.

Les jeunes, moins nombreux dans le département, sont plus souvent en emploi. Le taux d'emploi des 15-25 ans est le 2e plus élevé après la Haute-Savoie.

Cantal chiffres cles de la population
Transcription texte
146 387 habitants en 2016. Le Cantal est le département le moins peuplé de la région (1,9% de la population régionale). Entre 2011 et 2016, le nombre d'habitants a baissé en moyenne de -0,2% par an (+0,7% en région).

Cantal chiffres cles de la population
Transcription texte
En 2016, l'âge moyen de la population était de 46,5 ans (40,5 ans en région). Le revenu médian est de 19 570€ (21 480€ en région). Cela en fait le 2e département au niveau de vie le plus faible. Source : INSEE - RP au lieu de résidence et FiLoSoFi 2016.
 

L'action sociale et l'agriculture : spécificités de l'économie cantalienne

Le secteur le plus pourvoyeur d’emploi est celui des services non-marchands (administration, social et santé). L’action sociale se distingue particulièrement : la part de salariés employés dans ce secteur est deux fois plus élevée dans le Cantal qu’en région. Le commerce et la construction sont également particulièrement présents.

Infographie Top des secteurs employeurs dans l'Ain

Transcription texte
Le top 5 des principaux secteurs employeurs dans le Cantal est : 1-Commerce 14,6%, 2-Action sociale 13,4%, 3-Administration publique 12,2%, 4-Santé humaine 9,5%, 5-Construction 8,6%. Source INSEE - CLAP 2015 en secteurs d'activités A38.

Le tissu économique cantalien se distingue par le poids important de l'agriculture et de sylviculture (4 fois supérieur à celui de la région). Plus de 60% de la surface du territoire est exploité par l'agriculture (2e rang après l'Allier) et près de 30% du territoire est couvert par la forêt. En comparaison au niveau régional, le Cantal se démarque ainsi par la plus forte présence des activités de fabrication de meubles, de culture et production animale et de l'industrie laitière.

infographie Les secteurs davantage représentés
Transcription texte
Les secteurs davantage représentés dans le Cantal qu’en région sont : Fabrication de meubles, Culture et production animale, Hébergement médico-social et social et Industrie alimentaire. Source : INSEE - CLAP 2015 rn secteurs d'activités A88.
 

Une diminution de l'emploi depuis 2010 

Entre 2005 et 2015, le nombre d’emploi diminue sur le département tandis qu’il progresse en région. La proportion de travailleurs non-salariés est la plus élevée de la région en lien avec la part d'exploitants agricoles très élevée sur le territoire.

Les chiffres clés de l'emploi et metiers
Transcription texte
En 2015, 57 200 personnes étaient en situation d'emploi (2% de l'emploi régional). Entre 2005 et 2015, le nombre d'emplois a diminué de -3,3% (+5% en région).

Avant la crise sanitaire liée à la Covid-19, les intentions d’embauche étaient limitées dans le Cantal. Le bassin d'Aurillac concentrait plus de la moitié des projets de recrutement, et celui de Saint-Flour plus d'un quart

Les chiffres clés de l'emploi et metiers
Transcription texte
En 2016, le top 5 des principaux métiers dans l'Allier étaient : 1-Agriculteurs/éleveurs/sylviculteurs/bucherons 14,4%, 2-Agent d'entretien 7,3%, 3-Conducteur de véhicule 5%, 4-Aide-soignant 5%, 5-Employés administratifs de la fonction public catégorie C 4,8%.

Les chiffres clés de l'emploi et metiers
Transcription texte
En 2016, le top 5 des métiers spécifiques dans l'Allier étaient : 1-Agriculteurs/éleveurs/sylviculteurs/bucherons, 2-Ouvriers qualifiés du travail du bois et de l’ameublement, 3-Ouvriers non qualifiés du gros œuvre du bâtiment et des travaux publics, 4-Aides-soignants, 5-Aides à domicile et aides ménagères. Source : INSEE - RP 2016 au lieu de travail en FAP 87.

* plus représentés dans le Cantal que sur l’ensemble du territoire régional.
 

Plus d'apprenants de niveau CAP-BEP ou Bac 

Les apprenants suivant des formations de niveau CAP-BEP ou Bac sont plus représentés dans le Cantal qu’au niveau régional. Le département compte également une part d’apprentis élevée, supérieure à la plupart des départements d’Auvergne-Rhône-Alpes.

Autre particularité du département, l’enseignement professionnel regroupe plus de la moitié des effectifs en formation, part la plus élevée des départements de la région.

L’enseignement professionnel regroupe plus de la moitié des effectifs en formation initiale, part la plus élevée des départements de la région.
Entre avril 2018 et mars 2019, 1 170 demandeurs d’emploi cantaliens sont entrés en formation professionnelle. 80% d’entre eux avaient un niveau de qualification inférieur ou égal au baccalauréat. Les demandeurs d’emploi cantaliens ont plus souvent suivi des formations dans le domaine de la santé qu’en moyenne régionale.

infographie les chiffres clés de la formation dans l'Ain
Transcription texte
Durant l'année scolaire 2017-2018, 6 940 apprenants étaient en formation initiale, soit 1% de l'effectif régional. Entre avril 2018 et mars 2019, 1 170 demandeurs d'emploi sont entrés en formation. Cela représente 1,3% de l'effectif régional.