département de l'Ain

Portrait départemental : L'Ain

L’Ain est un territoire très attractif notamment du fait de sa proximité avec Genève et Lyon.

L’économie aindinoise se caractérise par une forte assise industrielle. Bien que l’emploi du département progresse moins vite qu’en région, le taux de chômage de l’Ain fait partie des plus faibles de la région.

Publication : Décembre 2020

Un département attractif à la croissance de la population soutenue

L’Ain connaît une croissance de sa population soutenue (+1,1%/an), la 2e la plus élevée de la région après la Haute-Savoie. Ce dynamisme est lié à la forte attractivité du Genevois français (au nord-est) et de l’aire urbaine de Lyon (au sud-ouest).

Le niveau de vie y est le 2e le plus élevé de la région après la Haute-Savoie, mais de fortes disparités de revenus existent entre le Pays de Gex et le Haut-Bugey. Toutefois, le taux de pauvreté du département est l’un des plus faibles de la région.

Les jeunes représentent 31% de la population. Leur taux de scolarisation est inférieur à la moyenne régionale.

Inforgraphie Chiffres clés de la population de l'Ain
Transcription texte
L'Ain compte 638 425 habitants en 2016. En 2016, 10,7% de la population aindinoise vit sous le seuil de pauvreté (12,7% en région). L'Ain est le 6ème département le plus peuplé de la région (8,1% de la population régionale). En 2016, le taux de pauvreté dans l'Ain était de 10,7% (12,7% en région). Il s'agit du 3ème département au taux le plus faible de la région. Sources: INSEE - RP au lieu de résidence et FiLoSoFi 2016.

 

Une économie plus orientée vers l’industrie et la construction

Les services (marchands et non marchands) sont majoritaires dans l’économie aindinoise, comme dans tous les départements de la région. En revanche, l’industrie y est plus représentée : l’Ain est le 1er département industriel de la région mais également de France.

En termes d’emploi salarié, les spécialités industrielles du territoire sont en premier lieu la fabrication de produits en caoutchouc et en plastique au sein de la « Plastics Vallée », 1er pôle plasturgique national et européen (avec des entreprises comme Plastic Omnium et Toray films). L’industrie automobile est également plus représentée dans l’Ain qu’en région, avec notamment la présence de Renault Trucks, de Lamberet ou Akwel. La fabrication de meubles, historiquement présente sur le territoire (dont la société Roset) et la fabrication de machines et équipements (dont les sociétés Carrier et la CIAT sont les plus gros employeurs) complètent le podium des spécialités.

Infographie Top des secteurs employeurs dans l'Ain
Transcription texte
Le top 5 des principaux secteurs employeurs dans l'Ain est : 1-Commerce 14,1%, 2-Action sociale 8,2%, 3-Enseignement 7,7%, 4-Administration publique 7,7%, 5-Construction 7,1%. Source: INSEE - CLAP 2015 en secteurs d'activités A38.

infographie Les secteurs davantage représentés
Transcription texte
Les secteurs davantage représentés dans l’Ain qu’en région sont : la Fabrication de produits en caoutchouc et en plastique, l'Industrie automobile, la Fabrication de meubles, la Fabrication de machines et d'équipement. Source: INSEE - CLAP 20215 en secteurs d'activités A88.

 

Une progression de l’emploi depuis 2010

Depuis la crise économique de 2008, l’emploi progresse dans l’Ain mais moins vite qu’en région. Le niveau d’emploi d’avant crise est retrouvé à partir de 2013 : l’industrie, très présente sur le territoire, ayant été la plus touchée.

En raison de la forte présence de l’industrie, la population en emploi se caractérise par une forte présence de diplômés de CAP-BEP ou de niveau Bac (les 2/3) ainsi qu'une part plus importante d’intérimaires (surtout dans le Genevois français et le Haut-Bugey).

L’Ain est, en 2019, le 2e département de la région où le taux de chômage est le plus faible, après le Cantal.

Les chiffres clés de l'emploi et metiers
Transcription texte
En 2015, 222 680 personnes étaient en situation d'emploi (7% de l'emploi régional). Entre 2005 et 2015, le nombre d'emplois a augmenté de +4,1% (+5,1% en région).

 

Les principaux métiers de l’Ain se différencient de ceux de la région par la présence des aides-soignants. Les métiers spécifiques au département, quant à eux, relèvent plus souvent des emplois industriels, en lien avec les activités économiques décrites ci-dessus.

Les chiffres clés de l'emploi et metiers
Transcription texte
En 2016, le top 5 des principaux métiers dans l'Ain étaient : 1-Agent d'entretien 4,6%, 2-Enseignant 3,9%, 3-Conducteur de véhicule 3,2%, 4-Vendeur 3%, 5-Aide-soignant 2,6%. Source : INSEE - RP 2016 au lieu de travail en FAP 87.

Les chiffres clés de l'emploi et metiers
Transcription texte
En 2016, les 5 métiers les plus spécifiques du territoire étaient : 1-Métiers de la mécanique, 2-Métiers des industrie de process, 3-Ouvriers de la manutention, 4-Métiers du bois et des industries graphies, 5-Ouvriers du travail des métaux.

* plus représentés dans l’Ain que sur l’ensemble du territoire régional.

Côté marché du travail, avant la crise sanitaire de la Covid-19, les opportunités de recrutements étaient nombreuses et notamment autour des métiers des services.

 

Les ¾ des apprenants sont en formation de niveau Bac

En termes de niveau de formation, les apprenants en niveau Bac représentent 74% du total, part très supérieure à celle de la région (45%). L’offre de formation supérieure de l’Ain étant limitée, elle regroupe 15% des apprenants. Un certain nombre de jeunes partent étudier dans d’autres départements (le Rhône principalement).

Quant à l’enseignement professionnel, les plus gros effectifs sont observés dans les domaines de formation des services à la personne, la mécanique-électricité-électronique et les transformations (agroalimentaire, alimentation, cuisine particulièrement).

Concernant la formation continue des demandeurs d'emploi, les formations à la création d’entreprise sont un peu plus représentées dans l’Ain qu’en région. À noter cependant, la part plus importante de personnes formées à l’énergie nucléaire (habilitation et prévention-sécurité) en raison de la présence de la Centrale nucléaire du Bugey.

infographie les chiffres clés de la formation dans l'Ain
Transcription texte
Durant l'année scolaire 2017-2018, 26 480 apprenants étaient en formation initiale dans l'Ain, soit 4,2% de l'effectif régional. Entre avril 2018 et mars 2019, 6 280 demandeurs d'emploi sont entrés en formation. Cela représente 7% de l'effectif régional.